Taille à la japonaise d’un pin – Niwaki

arts et techniques du jardin japonaisDans la série "Art et techniques du jardin japonais", cet article a pour but d’illustrer concrètement la taille d’un pin "à la japonaise". Nous avons trouvé un exemple intéressant, sous la forme d’un pin qui n’a jamais été réellement taillé. Le pin en question a été transplanté en 2006 dans un patio, nous lui avons laissé le temps de bien s’installer et hier nous avons décidé de lancer plusieurs opérations simultanément, la taille des chandelles, la suppression des vieilles aiguilles et une taille de formation.

Avant de rentrer dans les explications, un instantané avant et après taille.

Au départ, le pin est touffu et compact, en plein santé avec des pousses bien développées, il est drapé dans une épaisse robe de verdure.

Après la taille, le pin a trouvé sa structure, sa personnalité est comme révélée. On découvre la forme de son tronc, il est devenu transparent à la lumière et à la vue. Ce n’est pourtant qu’un début et travail est loin d’être terminé, ce n’est qu’au fil des tailles annuelles qu’il pourra être affiné et qu’on pourra envisager la création de plateaux (ou nuages) mieux formés.

Entrons dans le vif du sujet des travaux.

Le temps passé : 6 heures à 2 personnes (12 h).

Les outils : un ciseau japonais

Quelques conseils pour commencer :

Comme toujours, ne pas se presser et ne pas effectuer un travail mécanique. Se reculer régulièrement et regarder l’arbre pour voir l’évolution et les corrections à apporter.

Bien observer la structure de l’arbre avec ses qualités et ses défauts, l’objectif est de mettre celle-ci en valeur par la création de plateaux. Au-delà de la technique, les choix déterminants sont d’ordre esthétique. Il faut suivre la forme de l’arbre et non pas s’y opposer, ne pas imposer un schéma à l’arbre mais s’adapter à sa "personnalité".

Veiller à donner une transparence homogène à l’arbre, pour ne pas laisser deviner la main de l’homme. La transparence a pour but de laisser voir derrière, ce qui permet d’augmenter la profondeur de champ.

Commencer par la tête de l’arbre, les aiguilles enlevées se déposant au fur et à mesure sur les branches inférieures. Il est préférable de ne pas tailler à 2 sur le même arbre, car la taille doit être homogène, suivant la personne le style ne sera pas le même. On peut se partager le travail, l’un s’occupe de supprimer les aiguilles, l’autre de réduire les chandelles et tailler.

Un conseil très pratique : se laver les mains à l’eau bien chaude pour retirer la sève.

Taille des chandelles :

Taille pin à la japonaise

Ci-dessus un plan rapproché où l’on distingue bien les chandelles du pin.

Pour faire simple, les pins font des "chandelles" lors de la pousse. Sans intervention, ces chandelles s’allongent puis les aiguilles en sortent. Les anciennes aiguilles meurent et tombent et la branche s’allonge. Contrôler la vitalité du pin revient à contrôler la pousse des chandelles. C’est une opération à effectuer chaque année en juin (dans la région parisienne). Suivant les cas, les branchettes terminales portent 1, 2 ou 3 chandelles, on ne garde qu’une pousse que l’on réduit de 2/3 ; on utilise les ciseaux pour cette opération.

Suppression des aiguilles

Dans un but esthétique, on supprime d’une part, les anciennes aiguilles destinées à tomber et d’autre part on allège le bouquet d’aiguilles terminales du rameau. C’est un travail de patience, il faut saisir chaque rameau, un par un, retirer complètement avec les doigts les anciennes aiguilles à l’arrière du rameau, puis retirer une partie du bouquet d’aiguilles terminales, cela donne l’impression "d’éplucher" le bouquet. C’est long mais les aiguilles s’enlèvent facilement, il faut veiller à maintenir une densité d’aiguilles homogène sur l’ensemble de l’arbre. On pratique l’opération tous les ans au mois de juin.

Taille pin à la japonaise NiwakiSur cette image, on voit l’évolution du travail, en haut à gauche les chandelles ont été réduites et les aiguilles supprimées. Ces dernières forment des tapis sur les branches du bas et au sol.

Arts et techniques du jardin japonais

Un petit schéma Avant-Après pour bien comprendre la suppression des aiguilles et la taille des chandelles.

Taille de formation

La taille de formation mérite réflexion sur le port de l’arbre. De manière évidente, nous avons souhaité mettre en valeur son tronc. Dans notre cas, le pin nous paraissait lourd du bas et comme enrubanné de guirlandes. Nous avons donc décidé de supprimer deux branches parmi les plus basses pour voir apparaitre le démarrage du tronc, alléger le bas de l’arbre et créer des plateaux délimités. Ensuite le travail se fait étage par étage, en commençant par le haut de l’arbre. La taille est plus sévère dans le haut de l’arbre et on maintient plus de feuillage vers le bas pour répartir la sève équitablement (rappelons que la sève monte).

L’objectif est de constituer des plateaux par branche, en supprimant des rameaux, de manière à mettre en valeur la structure de l’arbre. Parallèlement l’arbre doit acquérir une transparence.

Taille pin à la japonaise Niwaki

Cette image donne une idée de la transparence obtenue, celle-ci permet de visualiser la ramure intérieure et le tronc

Taille pin à la japonaise Niwaki

Dans le haut de cette image, un plateau constitué et sur le bas la taille d’un autre plateau.

Taille pin à la japonaise NiwakiUne branche inférieure a été supprimée. A noter, pour l’équilibre de l’arbre, qu’il existe, juste au-dessus, une branche qui prend la même direction.

Certains rameaux sont à éliminer d’office, ce sont qui, soit reviennent vers le centre de l’arbre, soit qui se dressent verticalement, soit qui s’entrecroisent et soit qui font double emploi avec un autre rameau. Ensuite, c’est une affaire d’expérience et de goût. Le maître mot est l’équilibre global, dans la grandeur et la répartition des plateaux, dans la concentration des rameaux dans chaque plateau. Dans cette phase, il est indispensable de se reculer souvent pour juger de l’effet global de votre intervention, n’ayez pas le nez dans l’arbre. N’oubliez pas que "le mieux est l’ennemi du bien", quand vous êtes satisfait d’un plateau, sachez vous arrêter. Veillez aussi à faire des pauses, c’est un travail de concentration et au bout d’un moment, on ne voit plus rien.

Taille pin à la japonaise Niwaki

Enfin, pensez que devenir un expert de la taille prend des années mais que commencer à tailler est un plaisir à la portée de chacun …

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous, nous tâcherons d’y répondre au mieux !

Arts et techniques du jardin japonais

Si vous avez des arbres à tailler ou à reprendre, contactez "Jardins du Japon et … d’ailleurs" 01 47 21 57 60 / 06 75 70 36 34


À propos de 4a4m4c4

Paysagiste ENSP, spécialiste des jardins japonais
Cette entrée, publiée dans Art et techniques du jardin japonais, Taille à la japonaise, est taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

5 réponses à Taille à la japonaise d’un pin – Niwaki

  1. Sébastien dit :

    Merci pour cette démonstration inspirante, les ressources sur le niwaki ne sont pas si courantes sur le net :)

  2. Jean-Claude dit :

    Bonjour et félicitations pour ce travail remarquable. Pour ceux que ça intéresse il existe un très bon livre sur le sujet: "NIWAKI Taille et conduite des arbres et arbustes à la japonaise" de Jake Hobson. Pourriez vous m’indiquer le type de votre pin (parviflora, sylvestre, autre… ) ?

  3. Gabriel dit :

    C’est passionnant! Merci pour ces informations et ce travail d’orfèvre…
    Un ami de mon cursus à Versailles m’a prêté l’an passé un livre sur le Niwaki, c’est vraiment admirable. Je suis un fan d’Albert Kahn :-)
    Bonne journée et encore bravo pour ces doigts de fée.
    Gabriel

  4. botte dit :

    Fred

    Merci pour ces explications très claires.
    Revenant d’un voyage en Asie ou j’ai été subjuguée par les différents arbres taillés et fan de jardinage, je vais m’inspirer et suivre vos conseils pour débuter une taille sur un pin de plus en plus encombrant et banal.
    Vos photos sont admirables.
    Bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s